2030

L’électrification de la «Hochrhein­strecke»

Des liaisons transfrontalières rapides

L'électrification de la « Hochrheinstrecke » est un projet central pour l'optimisation durable du transport ferroviaire régional dans le Bade-Wurtemberg et revêt une importance capitale pour les relations transfrontalières vers la Suisse et les transports entre les cantons de Bâle-Ville, de Schaffhouse et d'Argovie en passant par le territoire allemand. L'électrification de la ligne a donc une portée qui dépasse celle des simples mesures d'amélioration des infrastructures. Les synergies et les effets positifs qu'elle génère ouvrent de multiples opportunités de développement pour les régions, les cantons et les communes desservies par cette ligne :

  • L’intégration de la liaison régionale Waldshut – Basel Bad Bf au sein du réseau RER trinational.
  • Un cadencement à la demi-heure des trains InterRegioExpress circulants sur la ligne Basel Bad Bf – Schaffhouse - Singen (Hohentwiel). Une éventuelle prolongation de cet axe est à l’étude pour une phase ultérieure : d’une part jusqu’à Saint-Gall via Constance, d’autre part jusqu’à Friedrichshafen via la ligne du lac de Constance.
  • L’utilisation de trains pendulaires sur cette ligne ne sera plus nécessaire. A leur place seront affrétés des véhicules électriques performants et accessibles aux personnes à mobilité réduite, qui desserviront aussi de nouveaux arrêts RER sans pour autant augmenter le temps de parcours.

Ce projet permettra d'envoyer un signal important pour le développement transfrontalier des agglomérations germano-suisses bien au-delà du territoire frontalier.

Dans le cadre du financement transfrontalier de ce projet, DB Netz AG et DB Energie GmbH sont en train de mener les études de projet et de constituer le dossier des demandes d’autorisation nécessaires (phases de projet 3 et 4 selon le code de déontologie allemand des architectes et ingénieurs HOAI). La décision d’approbation des plans de ce projet est attendue pour 2024.

La Confédération suisse a d’ores et déjà prévu une participation financière au projet d’électrification de la « Hochrheinstrecke » dans son projet d’arrêté fédéral sur le financement de l’étape d’aménagement ferroviaire 2030/2035. Cet arrêté fédéral doit être soumis au Parlement, dont la décision est attendue en 2019.